deen

24 Februar 2020

Allnews.ch sprach mit Simon Tobler: “Neue Höchststände bei Bitcoin erfordern einen Test auf bärischen Niveaus.”

Crypto Finance Team

team members

Source: Allnews   |   Author: Cyril Gomez


Bitcoin pourrait tester les 13’000 dollars à court terme

Pour Simon Tobler de Crypto Broker, le bull run demeure relativement intact, tandis que les traders de futures auraient intérêt à shorter ceux-ci.

Après un début d’année pour le moins explosif pour Bitcoin, la reine des cryptomonnaies a sévèrement corrigé à la Saint-Valentin. Depuis le 14 février, Bitcoin a en effet perdu plus de 6% à 9727 dollars mardi en milieu de journée, quoique dans des volumes d’échanges inférieures à ceux qui prévalaient durant la phase haussière. Cela dit, la devise cryptographique enregistre un gain de 40% depuis le 1er janvier. Dix fois plus que le S&P 500. Et, depuis mardi, elle a déjà regagné 3% pour repasser au-dessus des 10’000 dollars.

Le recul momentané pourrait être attribué à la faillite de la plateforme d’échanges cryptographique FCoin, qui se retrouve dans l’incapacité de rembourser entre 67 et 125 millions de dollars à ses utilisateurs. Le modèle d’affaires de FCoin reposait sur un programme d’incitation des participants, FCoin promettant de rembourser 100% des frais de transactions aux utilisateurs les plus actifs. Ce qui correspondait à 80% des revenus quotidiens de FCoin sous forme de commissions. Ce que le CEO de la plateforme concurrente Binance, Changpeng Zhao, a qualifié de «système frauduleux» à la Ponzi.

Qui peut dire de soi-même qu’il est une meilleure invention que Bitcoin sinon un escroc?

En effet, en mai 2018, lors du lancement de FCoin, son fondateur Zhang Jian avait affirmé que ce modèle était «une meilleure invention que Bitcoin». Pourtant, lundi, celui-ci s’est contenté de faire savoir dans un message sur le blog de son site que la faillite de FCoin était «un peu trop compliquée à expliquer en une phrase», tout en insistant sur le fait qu’aucun hacking n’était en cause. Zhang Jian a souligné des problèmes de données liées aux dividendes et aux revenus des mineurs. «Qui peut dire de soi-même qu’il est une meilleure invention que Bitcoin sinon un escroc?», s’interroge le CEO de Binance. «Depuis mai 2018, sur les réseaux sociaux chinois, j’avais déjà associé FTCoin à un système pyramidal», a ajouté Changpeng Zhao dans un post.

Quoi qu’il en soit, il reste difficile dans un marché cryptomonétaire encore loin d’être efficient et fortement spéculatif d’associer des causes spécifiques aux mouvements de cours des monnaies numériques. Reste que sur l’année écoulée au mardi 18 février, Bitcoin est en hausse de 150%. «Bitcoin connaît une tendance haussière régulière depuis le début de l’année, quittant vers fin janvier un canal baissier qui s’était solidement ancré», observe Simon Tobler, Head of Trading chez Crypto Broker.

«La limite inférieure de cette tendance haussière se retrouve actuellement testée avec des négociations au comptant autour de 9800 dollars», précisait l’analyste lundi dernier, lors d’un entretien avec Allnews. «Si nous sortons à la baisse hors de ce canal, et, personnellement, je m’attends à ce que cela se produise, nous pourrions tester le niveau de 9100, voire 8000-8400 dollars», anticipe Simon Tobler. Toutefois, sur la base des positionnements spéculatifs sur le marché des contrats à terme sur Bitcoin, Simon Tobler n’exclut pas une remontée ultérieure et significative des prix spot.

Le bull run d’Ethereum est encore plus impressionnant que celui de Bitcoin.

«Les positionnements sur les futures demeurent tendus, le rendement implicite annualisé des contrats à terme négociés sur Bitmex, FTX et Deribit pour livraison en mars et juin s’élevant à, respectivement, 25% et 14%.» L’expert estime qu’un répit dans l’appréciation des contrats à terme pourrait fournir le soutien dont Bitcoin aurait besoin pour «attaquer les plus hauts de l’année dernière, quelque part au-dessus de 13.000 dollars». Ce qui pourrait expliquer le rebond de plus de 3% observé entre mardi et mercredi.

Rappelons en effet que lorsque les prix des contrats à terme sont plus élevés que les prix spot, une opportunité d’investissement se crée, consistant à acheter le sous-jacent au comptant et à shorter le contrat à terme. Si les positions acheteuses dépassent de loin les positions vendeuses, il y a d’autant moins de participants se préparant à acheter le contrat et d’autant plus de participants prêts à le vendre. Plus la base ou la différence entre les prix à terme et les prix spot est grande, plus grand est le levier, ce qui suggère une fermeture imminente des positions acheteuses.

«Mais si le canal se maintient à son niveau actuel, le mouvement haussier se limitera jusqu’à environ 11.500 dollars au cours des deux prochaines semaines», ajoute Simon Tobler. Qui précise que Bitcoin n’est pas la seule cryptomonnaie à enregistrer des gains significatifs. La deuxième plus importante capitalisation boursière après Bitcoin, Ethereum (ETH), est en hausse de 120% depuis le début de l’année à 263 dollars. Elle affiche un gain de 55% sur le mois écoulé contre 9% pour Bitcoin.

«Le bull run d’Ethereum est encore plus impressionnant que celui de Bitcoin et rien ne laisse entrevoir une interruption du mouvement.» Simon Tobler remarque également une volatilité intraday croissante au cours des derniers jours, «de sorte que la hausse n’est pas aussi uniforme qu’elle l’était jusqu’au week-end dernier», souligne l’expert de Crypto Broker. «La zone de 240-250 dollars est un important support pour ETH, avant d’entrer dans la zone de 220 dollars. Mais, encore une fois, sur la base des charts quotidiens, il n’y a aucune raison de s’attendre à une fin imminente du mouvement haussier, aussi longtemps que nous resterons dans les niveaux de support précités», estime Simon Tobler.

Weiterlesen