deen

17 März 2021

L’Agefi: L’envolée du bitcoin continue de diviser les spécialistes

Yara Ainsworth

Yara Ainsworth

Head of Marketing und Communications bei Crypto Finance AG

Über den Autor

Quelle: L’Agefi

Patrick Heusser, Head of Trading im Brokerage Team von Crypto Finance, kommentiert in diesem Artikel von L’Agefi das neue Allzeithoch von Bitcoin.

L’envolée du bitcoin continue de diviser les spécialistes

Patrick Heusser, spécialiste marché chez Crypto Finance Group à Zurich, justifie la récente montée de la cryptodevise. D’autres économistes soulignent au contraire les dangers de sa volatilité.

 

Le cours du bitcoin a franchi samedi la barre des 60.000 dollars. Une première dans son histoire. Si elle reperdait cependant un peu de terrain mardi matin, à 54.157 dollars, selon CoinDesk, la plus renommée des cryptodevises ne cesse actuellement de repousser ses records et a triplé de valeur sur les trois derniers mois: elle valait encore «seulement» 20.000 dollars mi-décembre.

 

La plus renommée des cryptodevises a triplé de valeur sur les trois derniers mois : elle valait encore «seulement» 20.000 dollars mi-décembre.

 

Pour Patrick Heusser de Crypto Finance Group à Zurich, la valeur du bitcoin a grimpé parce que les investisseurs s’attendent à l’arrivée imminente des chèques prévus pour les consommateurs dans le plan de relance américain. S’y ajoute «le fait que des investisseurs et notamment de ceux dits institutionnels voient dans cette monnaie une manière de diversifier leur portefeuille permet de mieux comprendre cette hausse récente», complète le responsable du trading pour les crypto actifs à Zurich. Il cite l’exemple du 1,5 milliard de dollars investis en bitcoin par le constructeur automobile Tesla.

 

«Compte tenu de sa rareté (le nombre de bitcoins a été volontairement limité à 21 millions d’unités par ses créateurs), il ne risque pas de perdre sa valeur contrairement à ce qui pourrait se produire avec les monnaies traditionnelles. Donc ils en achètent pour protéger leur épargne comme on peut le faire avec l’or», considère Patrick Heusser.

 

Dans ses calculs, Patrick Heusser prévoit une hausse du prix du bitcoin jusqu’à 75.000 dollars au cours des prochains mois. Selon lui, il devrait y avoir une certaine consolidation autour de ce niveau avant la poursuite de l’ascension à moyen et long terme vers les 250.000 dollars, qu’il considère comme une forte possibilité d’atteindre dans les 18 prochains mois.

 

«On marche sur la tête»

Cette effervescence autour de cette cryptomonnaie n’emballe pas tout le monde. Pour Fabrizio Qhirighetti, «on marche tout simplement sur la tête». Le responsable des investissements de la société de gestion Decalia «a mode. Tout le monde s’y met, même des investisseurs institutionnels, car il faut être «trendy». Or, ce sont toutes ces annonces qui alimentent la hausse du cours. Jusqu’où ira-t-il avant d’éclater?», s’interroge l’économiste qui n’hésite pas à parler de bulle spéculative.

 

Cette volatilité du bitcoin s’explique par la taille de son marché, qui est valorisé à un peu plus de 1055 milliards de dollars, contre dix fois plus pour l’or. «Autrement dit, vous n’avez pas besoin forcément d’un immense afflux de demande pour faire monter le prix», résume le CIO de Decalia. Ainsi, durant ce week-end record, le volume traité sur les marchés correspondait à seulement 0,05% de la capitalisation du bitcoin. En comparaison, il s’échange chaque jour en moyenne près de 5,5 millions de titres Nestlé dont la valeur boursière est d’environ 300 milliards de dollars, soit quelque 600 millions de dollars par jour (2% de sa capitalisation boursière).

 

Lesen Sie hier den originalen Artikel.

Erfahren Sie mehr über das Asset Management der Crypto Finance Group hier.

Weiterlesen